Séance du 3 octobre 2012

 

 

Ordre du Jour

 

----------------

 

 

A – FINANCES

 

2012/10/75 -

Affectation des résultats du Compte Administratif de la Ville 2011.

 

2012/10/76 -

Budget Assainissement 2012 : Décision Modificative n° 1.

 

2012/10/77 -

Budget Ville 2012 : Décision Modificative n° 1.

 

2012/10/78 -

Budget caravaning 2012.

 

2012/10/79 -

Subvention exceptionnelle au GRAC de Givet.

 

2012/10/80 -

SPA (refuge de Cliron) : demande de subvention.

 

2012/10/81 -

USAG Football : subvention exceptionnelle.

 

2012/10/82 -

Programme de protection de Givet contre les inondations : cession à la Ville d'une parcelle de terrain privée.

 

2012/10/83 -

Programme de protection de Givet contre les inondations : cession à la Ville de parcelles départementales.

 

2012/10/84 -

Don de parcelles à la Ville de Givet par M. Michel WAUTHIER.

 

2012/10/85 -

Aide financière de la Ville aux jeunes souhaitant préparer le BAFA et le BAFD.

 

2012/10/86 -

Association "le Manège" : activité cinématographique - numérisation.

 

2012/10/87 -

Espace de Spectacles "le Manège" : approbation des comptes de l'exercice 2011.

 

2012/10/88 -

Espace de Spectacles "le Manège" : budget 2012.

 

2012/10/89 -

Acquisition d'un bateau électrique et de ses pontons.

 

 

 

B – AFFAIRES ECONOMIQUES

 

2012/10/90 -

Mise en place du droit de préemption sur les fonds de commerces ; fonds artisanaux et baux commerciaux. REPORT

C – AFFAIRES SCOLAIRES

 

2012/10/91 -

Dotation aux coopératives scolaires. Année 2012 (année scolaire 2012-2013).

 

2012/10/92 -

Attribution d'une enveloppe forfaitaire pour l'organisation de voyages scolaires pour les enfants fréquentant la cité scolaire Vauban pour l'année 2012-2013.

 

2012/10/93 -

Attribution d'une enveloppe forfaitaire pour l'organisation de voyages scolaires pour les enfants les classes élémentaires des établissements de Givet : année 2012-2013.

 

2012/10/94 -

Participation des communes aux frais de fonctionnement des écoles : année 2011/2012.

 

 

 

D – URBANISME

 

2012/10/95 -

Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (A.V.A.P.) - Etudes complémentaires.

 

 

 

E – ADMINISTRATION GÉNÉRALE

 

2012/10/96 -

Mariage civil : lieu de la célébration.

 

 

 

F – PERSONNEL

 

2012/10/97 -

Cadre d'emplois des Rédacteurs Territoriaux, transformation et création de grade.

 

2012/10/98 -

Garantie de maintien de salaire : application du décret du 08/11/2011.

 

 

 

G – INFORMATIONS DU MAIRE

 

  1. Compte rendu de délégation : attribution des marchés de travaux de la restructuration des espaces publics du centre historique de Givet.

 

2. Suppression d'un poste à l'école élémentaire du quartier Saint-Hilaire

 

 

H - QUESTIONS POSÉES A L'AVANCE PAR ÉCRIT


Séance du 3 octobre 2012

 

L'an deux mille douze et le trois octobre à dix-huit heures trente minutes, le Conseil  Municipal de cette commune s'est réuni au nombre prescrit par la Loi, dans le lieu habituel de ses séances, après convocation légale, sous la présidence de Monsieur Claude WALLENDORFF, Maire.

 

Etaient présents : M. Gérard DELATTE, Mme Christine DUCHOSAL, M. Dominique HAMAIDE, Mme Karine LEFÈBVRE, M. Bernard MEUNIER, Mmes Delphine SANTIN-PIRET, Marie BOUILLE, M. Pierre BÉQUET,  Mmes Noëlle COSTE, Anne-Marie JORIS, Sylvie LEMAIRE, MM. Gérard TASSIN, Alain PRESCLER (arrivé à 18 h 45 lors du débat sur la question n° 2012/10/76), Messaoud ALOUI, Christophe BERTRAND,
Mme Emmanuelle FERRO, M. Antonio CALVELLO, Mme Christelle BOUDGHASSEM.

 

Absents excusés : M. Robert ITUCCI (pouvoir à M. Claude WALLENDORFF),
Mme Christelle TRELCAT, M. Michel PORCELLI (pouvoir à Mme Christine DUCHOSAL), Mmes Olinda BADRÉ, Frédérique DANLOUX (pouvoir à M. Gérard DELATTE),  M. Farès OUALI, Mme Ginette LEBRUN, M. Luc DECLEF (pouvoir à M. Christophe BERTRAND), Mme Nadine GOUGET (pouvoir à M. Antonio CALVELLO), Mme Amélia MOUSSAOUI.

 

Le compte-rendu de la séance est lu et approuvé à l'unanimité.

 

Mme SANTIN-PIRET est nommée secrétaire de séance.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

A – FINANCES

 

 

2012/10/75 - Affectation des résultats du Compte Administratif de la Ville 2011.

 

Le Conseil Municipal, en application de l'article 9 de la loi du 2 mars 1982 et de l'instruction comptable M14,

 

Après avoir approuvé le 27 juin 2012, le Compte Administratif pour 2011 qui présente un excédent de fonctionnement d'un montant de 2 441 939,41 € et un déficit d'investissement de 2 306 736,45 €,

 

Constatant les besoins recensés pour 2012 et considérant que le budget 2011 comportait un virement de la section de fonctionnement (ligne 023) à la section d'investissement (ligne 021) de 461 103,00 €, sur proposition du Maire, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré à la majorité [5 abstentions : M. Christophe BERTRAND (avec pouvoir de M. Luc DECLEF), Mme Emmanuelle FERRO, M. Antonio CALVELLO (avec pouvoir de Mme Nadine GOUGET)] :

 

§            décide d'affecter au budget 2012 les résultats précédemment indiqués, comme suit :

 

ú       financement de la section de fonctionnement compte 002 pour 135 202,41 €,

ú       financement de la section d'investissement compte 1068 pour 2 306 737,00 €.

 

 

 

 

2012/10/76 - Budget Assainissement 2012 : Décision Modificative n° 1.

 

Le vote du Budget Primitif du service Assainissement est intervenu le 5 avril 2012. Considérant qu'il n'est pas nécessaire de monter un budget supplémentaire pour cette entité, compte tenu du petit nombre d'écritures à réaliser, le Maire propose au Conseil Municipal les écritures annexées en Décision Modificative n° 1.

 

Pour mémoire par délibération n° 2012/08/66 du 14 août 2012, l'affectation au budget 2012 des résultats du Compte Administratif 2011 s'établit comme suit :

 

Excédent de fonctionnement

 

-         affectation au financement de la section de fonctionnement

(compte 002).................................................................................................... 0,00 €

-         affectation au financement de la section d'investissement

(compte 1068)......................................................................................... 44 007,88 €

 

Excédent d'investissement

 

-         Report de l'excédent d'investissement.............................................................. 11,10 €

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré à la majorité [5 abstentions : M. Christophe BERTRAND (avec pouvoir de M. Luc DECLEF), Mme Emmanuelle FERRO, M. Antonio CALVELLO (avec pouvoir de Mme Nadine GOUGET)] :

 

§            approuve la Décision Modificative n°1 du service assainissement qui se présente comme suit :

 

FONCTIONNEMENT

DÉPENSES

LIBELLÉ

RAR

DM

 

RECETTES

LIBELLÉ

 

DM

TOTAL

RAR

 

 

en €

 

 

 

 

en €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

615

Entretien des réseaux

 

-25 000,00

-25 000,00

7061

Redevance Assainissement

 

36 993,00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

616

Prime assurance

 

265,00

265,00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

622

Redevance VNF

 

 

 

 

 

 

 

 

et honoraires DDT-DSP

 

3 044,00

3 044,00

741

Prime à l'épuration

 

-25 000,00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6811(OS)

Dotation aux amortissements

 

22 000,00

22 000,00

 

 

 

 

 

des immobilisations

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

O23

Virement à la section

 

49 322,00

49 322,00

747

NDSC3 rue Ampère

 

37 638,00

 

d'investissement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL

0,00

49 631,00

49 631,00

TOTAL

TOTAL

 

49 631,00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INVESTISSEMENT

DÉPENSES

LIBELLÉ

RAR

DM

 

RECETTES

LIBELLÉ

 

DM

TOTAL

RAR

 

 

en €

 

 

 

 

en €

2315

Immobilisations

44 333,00

85 111,00

129 444,00

OO1

Excédent d'investissement

 

11,10

 

en cours

 

 

 

 

reporté

 

 

 

 

 

 

 

O21

Virement de la section de

 

49 322,00

   2315-OS

Transfert d'études

 

4 200,00

4 200,00

 

fonctionnement

 

 

 

renouvellement auto

 

 

 

10222

FCTVA

 

921,00

 

risation STEP

 

 

 

1068

Excédent de fonctionnement

 

44 007,88

 

 

 

 

 

 

capitalisé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

131

Subvention d'équipement

 

18 618,00

 

 

 

 

 

 

CCARM-solde inondations

 

 

 

 

 

 

 

165

Dépôts et cautionnements

 

10 000,00

 

 

 

 

 

 

reçus

 

 

 

 

 

 

 

28156(OS)

Amortisst des immobilisations

 

22 000,00

 

 

 

 

 

238-OS

Avance SEAA pour

 

4 200,00

 

 

 

 

 

 

renouvellement autorisation STEP

 

 

 

 

 

 

 

238

Rembt avance SEAA

 

10 000,00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL

44 333,00

89 311,00

133 644,00

 

TOTAL

 

159 079,98

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2012/10/77 - Budget Ville 2012 : Décision Modificative n° 1.

 

Considérant qu'il n'est pas nécessaire de monter un Budget Supplémentaire pour cette entité, compte tenu du petit nombre d'écritures à réaliser, le Maire propose au Conseil Municipal les écritures annexées en décision modificative n° 1.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à la majorité [5 abstentions : M. Christophe BERTRAND (avec pouvoir de M. Luc DECLEF), Mme Emmanuelle FERRO, M. Antonio CALVELLO (avec pouvoir de Mme Nadine GOUGET)] :

 

§            approuve la Décision Modificative n°1 ci-dessous qui se présente comme suit :

 

 

 

 

 

 

 

 


 

FONCTIONNEMENT

 

DÉPENSES

LIBELLÉ

RAR

DM 1

TOTAL

RECETTES

LIBELLÉ

RAR

DM 1

MONTANT

 

Chapitre 011

 

 

38 000,00 

002

Excédent de fonctionnement reporté

 

135 202,41 

135 202,41 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

60611

Eau et assainissement

 

5 000,00

5 000,00 

 

Chapitre 70

 

 

18 000,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

616

Primes d'assurances

 

8 000,00 

8 000,00 

70322

Droit de stationnement et de location

 

4 000,00 

4 000,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

62878

Remboursement de frais

 

25 000,00 

25 000,00 

70323

Redevance d'occupation du

 

14 000,00 

14 000,00 

 

 

 

 

 

 

domaine public

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 012

 

 

68 000,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 73

 

 

1 000,00 

64111

Rémunération principale

 

28 000,00 

28 000,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7336

Droits de place

 

1 000,00 

1 000,00 

64118

Autres indemnités

 

10 000,00 

10 000,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

64131

Rémunérations

 

10 000,00 

10 000,00 

 

Chapitre 74

 

 

-28 000,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6455

Cotisations pour assurance personnel

 

10 000,00 

10 000,00 

74121

Dottion de solidarité rurale

 

-31 000,00 

-31 000,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6488

Autres charges

 

10 000,00 

10 000,00 

7473

Départements

 

3 000,00 

3 000,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 67

 

 

42 246,00 

 

Chapitre 77

 

 

23 000,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6718

Autres charges exceptionnelles

 

42 246,00 

42 246,00 

7718

Autres produits exceptionnels

 

2 000,00 

2 000,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7788

Produits exceptionnels divers

 

21 000,00 

21 000,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL

 

148 246,00 

148 246,00 

 

TOTAL

 

149 202,41 

149 202,41 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

INVESTISSEMENT

 

DÉPENSES

LIBELLÉ

RAR

DM 1

MONTANT

RECETTES

LIBELLÉ

RAR

DM 1

MONTANT

001

Déficit d'investissement reporté

 

 

2 306 736,45 

1068

Excédent de fonctionnement capitalisé

 

 

2 306 737,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 16

 

 

4 553,74 

1021

Dotation intégration

 

1 524 700,00

1 524 700,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

165

Dépôts et cautionnement reçus

4 553,74 

 

4 553,74 

 

Chapitre 13

 

 

5 563 367,71 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 20

 

 

432 254,41 

1321

Subventions de l'Etat

2 565 117,18 

 

2 565 117,18 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

202

Frais d'études et révisions

48 896,26 

 

48 896,26 

1322

Subventions de la Région

248 718,00 

 

248 718,00 

 

d'urbanisme

 

 

 

 

 

 

 

 

2031

Frais d'études

383 358,15 

 

383 358,15 

1323

Subvention du Département

1 173 583,42 

42 529,00

1 216 112,42 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 204

 

 

64 971,82 

13258

Subventions d'autres

46 233,40 

 

46 233,40 

 

 

 

 

 

 

groupements

 

 

 

20415

Subventions d'équipement

47 095,25 

 

47 095,25 

 

 

 

 

 

 

versées aux groupements de collectivités

 

 

 

1326

Subventions d'autres

35 117,06 

 

35 117,06 

 

 

 

 

 

 

établissements publics locaux

 

 

 

2042

Subventions d'équipement

17 876,57 

 

17 876,57 

 

 

 

 

 

 

aux personnes de droit privé

 

 

 

1327

Budget communautaire

936 683,31 

 

936 683,31 

 

 

 

 

 

 

et fonds structurels

 

 

 

 

Chapitre 21

 

 

1 753 874,38 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1328

Autres subventions

234 042,55 

 

234 042,55 

2111

Acquisitions terrains nus

71 042,73 

17 312,50

88 355,23 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1336

Participations pour voirie

252 747,29 

 

252 747,29 

2138

Autres constructions

30 920,09 

1 524 700,00

1 555 620,09 

 

et réseaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21578

Autre matériel et outillage de

73 591,76 

 

73 591,76  

1341

DGE

11 284,00 

 

11 284,00 

 

voirie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1388

Autres subventions

 

17 312,50

17 312,50 

2158

Autres installations, matériel

23 865,00 

 

23 865,00 

 

d'investissement non transférables

 

 

 

 

et outillage techniques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 16

 

 

27 353,00 

2182

Matériel de transport

9 191,03 

 

9 191,03 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1641

Emprunts

 

27 353,00

27 353,00 

2184

Mobilier

3 251,27 

 

3 251,27 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 024

 

 

761 236,79 

 

 

 

INVESTISSEMENT (suite)

 

DÉPENSES

LIBELLÉ

RAR

DM 1

MONTANT

RECETTES

LIBELLÉ

RAR

DM 1

MONTANT

 

Chapitre 23

 

 

5 573 757,16 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

024

Produits des cessions des

718 990,79 

42 246,00

761 236,79 

2313

Constructions

769 004,23 

 

769 004,23 

 

immeubles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2315

Installations, matériel et

4 298 426,92 

506 326,01

4 804 752,93 

 

 

 

 

 

 

outillage techniques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 27

 

 

5 000,00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

275

Dépôts et cautionnements

5 000,00 

 

5 000,00 

 

 

 

 

 

 

versés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL

5 786 073,00 

2 048 338,51 

10 141 147,96 

 

TOTAL

6 222 517,00

129 440,50

10 183 394,50

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2012/10/78 - Budget caravaning 2012.

 

Le vote du Budget 2012 du caravaning est intervenu le 5 avril 2012.

 

Le vote du Compte Administratif 2011 est intervenu le 24 mai 2012 se résumant de la façon suivante :

 

Section de fonctionnement :

 

Dépenses .................................................................................................. 77 969,34 €

Recettes..................................................................................................... 53 337,88 €

 

soit un déficit de fonctionnement de ..................................................................... 24 631,46 €

 

Section d'investissement :

 

Dépenses ........................................................................................................... 0,00 €

Recettes....................................................................................................... 7 563,16 €

 

soit un excédent d'investissement de...................... 7 563,16 €

 

considérant qu'il n'est pas nécessaire de monter un budget supplémentaire pour cette entité, compte tenu du petit nombre d'écritures à réaliser, le Maire propose en simple décision modificative, les opérations selon le tableau détaillé ci-dessous :

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après en avoir délibéré à la  majorité
[5 abstentions : M. Christophe BERTRAND (avec pouvoir de M. Luc DECLEF), Mme Emmanuelle FERRO, M. Antonio CALVELLO (avec pouvoir de Mme Nadine GOUGET)] :

 

§            approuve la Décision Modificative n°1 ci-dessous qui se présente comme suit :

 

 

 

FONCTIONNEMENT

Dépenses

Libellé

RAR

DM

Total

Recettes

Libellé

RAR

DM

Montant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

002

Déficit de fonctionnement

24 631,46 

24 631,46 

 

7083

Locations
diverses

 

24 632,00 

24 632,00

 

reporté

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL

 

24 631,46 

24 631,46 

 

TOTAL

 

24 632,00 

24 632,00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INVESTISSEMENT

2157

Agencements et

 

7 563,00

7 563,00 

001

Excédent d'investissement

 

7 563,16

7 563,16

 

aménagement du matériel

 

 

 

 

reporté

 

 

 

 

et outillage industriels

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL

0.00

7 563,00

7 563,00

 

TOTAL

0.00

7 563,16

7 563,16

 

 

2012/10/79 - Subvention exceptionnelle au GRAC de Givet.

 

La Commission des Sports réunie le 14 juin 2012 propose au Conseil Municipal une subvention exceptionnelle au GRAC de Givet. En effet, les 31 mars et 1er avril 2012, une athlète givetoise s'est déplacée à Roanne (Loire) pour participer aux Championnats de France du 10 km.

La Commission propose d'attribuer une subvention de 316 € se décomposant comme suit :

 

-         Trajet : 271 € (1 084 km  x 0,25 €/km)

-         Chambre : 45 €

 

en application des dispositions prises par la Commission des Sports le
24 septembre 2003, et du barème fixé par l'arrêté du 26 août 2008 du Ministère du Budget, des Comptes Publics et de la Fonction Publique pour revalorisation du taux des indemnités kilométriques, soit 0,25 € le km et de l'indemnité de nuitée, soit 45 € l'unité pour le tarif Province.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§            décide de voter, au GRAC de Givet, une subvention exceptionnelle de 316 € pour participation d'une athlète de Givet aux Championnats de France du 10 km.

 

 

2012/10/80 - Société Protectrice des Animaux (SPA) - refuge de Cliron : demande de subvention.

 

Le Maire informe que la Société Protectrice des Animaux (refuge de Cliron), par courrier du
6 août 2012 sollicite une subvention.

 

Le Maire expose qu'autrefois jusqu'en 1996, la Municipalité subventionnait la SPA : 1 220 F (185,98 €) en 1995, 500 F (76,22 €) en 1996. Ensuite, la Ville n'a plus attribué de subvention, ainsi la SPA n'est plus intervenue, laissant le soin à la commune de gérer elle-même ses problèmes de divagation d'animaux et sa fourrière municipale.

 

Toutefois en 2011, ont été emmenés au refuge de Cliron, deux chiens errants sur la commune de Givet, pris en charge par la SPA, ce qui n'était pas arrivé depuis que la Ville avait décidé de cesser son subventionnement mais la Ville a déjà versé 300 €  cette même année.  En 2011 également, 3 habitants de la commune ont adopté un animal dans le refuge.

 

Ainsi, le Maire propose d'attribuer à la SPA - refuge de Cliron, une subvention de 300 € au titre de l'année 2012.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§            décide d'attribuer, pour 2012, à la SPA - refuge de Cliron, une subvention d'un montant de 300 €.

 

 

2012/10/81 - USAG Football : subvention exceptionnelle.

 

Le Maire expose qu'au titre des années courant de 2003 à 2006, le Club USAG Football de Givet a contracté des dettes à hauteur de 30 000 € auprès de différents organismes tels l'URSSAF et Pôle Emploi.

 

La pérennité du Club était alors menacée avec un nombre d'équipes diminué et évoluant après rétrogradation aux échelons départementaux les plus bas. La Ville a alors demandé aux dirigeants responsables de s'en aller.

 

Ainsi, depuis 2007, de nouveaux Présidents, et notamment M. Attilio RIGO, avec de nouvelles équipes, se sont efforcés de résorber les dettes contractées par l'équipe dirigeante de l'époque.

 

Aujourd'hui, l'USAG Football a soldé ses dettes par le paiement des derniers frais auprès de l'URSSAF d'un montant de 935,50 €, l'organisme ayant accordé remise totale des majorations et pénalités de retard.

 

Le Club est reparti aujourd'hui sur de bonnes bases, avec de nombreuses équipes de jeunes et une équipe première qui a manqué de peu la montée en division supérieure l'année dernière. Le Maire propose, à titre d'encouragement, d'attribuer à l'USAG Football une subvention exceptionnelle de 935,50 € représentative du solde de la dette réglée par le Club à l'URSSAF.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§            décide d'attribuer une subvention exceptionnelle de 935,50 € à l'USAG Football de Givet.

 

 

 

2012/10/82 - Programme de protection de Givet contre les inondations : cession à la Ville d'une parcelle de terrain privée.

 

Le Maire expose que dans le cadre du programme, la commune a entrepris, sur un terrain appartenant à Mme Marie-Claude TITEUX, contigu au cimetière Saint-Roch des travaux consistant en la construction d'un mur maçonné permettant d'ancrer le batardeau à poser, en cas de nécessité, devant le cimetière.

 

Les travaux achevés, M. Michel BARTHELEMY, géomètre - expert, a procédé à la division de la parcelle AO 203 dont la partie à acquérir par la Ville a été mesurée pour 36 m².

 

Mme TITEUX consent à céder à la Ville de Givet la nouvelle parcelle constituée à l'euro symbolique.

 

Le Maire propose, tout d'abord de remercier Mme TITEUX et, ensuite, de l'autoriser à signer l'acte à intervenir au prix de la venderesse, frais d'acte à la charge de la Ville.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§            décide l'acquisition d'une partie de la parcelle AO 203 contiguë au cimetière Saint-Roch, appartenant à Mme Marie-Claude TITEUX, pour une surface de 36 m², à l'euro symbolique, frais de géomètre et de notaire en sus,

 

§            autorise le Maire à signer tous actes à intervenir pour exécution de la présente.

 

 

2012/10/83 - Programme de protection de Givet contre les inondations : cession à la Ville de parcelles départementales.

 

Dans le cadre du programme, a été réalisé le confortement de la digue amont rive gauche de la Meuse. Pour ce faire, des ouvrages ont été réalisés sur le domaine départemental avec l'accord, bien entendu, du Conseil Général. Ainsi, la base de l'emprise de la digue a été élargie.

 

Le Conseil Général, compte tenu de l'intérêt sécuritaire de la digue contre les inondations et submersions, a décidé de céder à la Ville au prix symbolique de 10 €, frais de géomètre et de notaire en sus, les emprises de terrain nécessaires se détaillant comme suit :

 

-         1 681 m² pris dans la parcelle cadastrée AO n° 115, lieudit "Maison Blanche",

-         846 m² pris dans la parcelle cadastrée AO n° 214, lieudit "Maison Blanche".

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des  Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§            décide l'acquisition, au prix symbolique de 10 €, frais de géomètre et de notaire en sus, de deux parcelles appartenant au Conseil Général des Ardennes :

 

-         l'une de 1 681 m² extraite de la parcelle AO n° 115, lieudit "Maison Blanche",

-         l'autre de 846 m² extraite de la parcelle AO n° 214, lieudit "Maison Blanche".

 

§            autorise le Maire à signer tous actes à intervenir par exécution de la présente.

2012/10/84 - Don de parcelles à la Ville de Givet par M. Michel WAUTHIER.

 

M. Michel WAUTHIER, domicilié, 8, rue Albert Héron, souhaite faire don à la Ville de Givet de 3 parcelles de terrain appartenant à sa famille et libres de toute occupation.

 

Ces parcelles sont les suivantes : AZ1 pour 1 879 m², AX 5 pour 1 406 m² et AW 114 pour 148 m².

 

La parcelle AX5 est la parcelle voisine de celle accueillant la chapelle de Walcourt et
M. WAUTHIER a souhaité en faire don officiellement à l'occasion de l'inauguration de la Chapelle rénovée intervenue le 16 septembre 2012.

 

Le Maire propose donc d'accepter ce don en remerciant chaleureusement M. WAUTHIER et de l'autoriser à signer les actes à intervenir, la Ville ayant à sa charge, bien entendu, les frais d'acte.

 

En reconnaissance de ce geste généreux, sur proposition du Maire, le Conseil Municipal décide d'inscrire la famille WAUTHIER sur le tableau des donateurs de la Ville.

 

Mme FERRO remarque que la parcelle 114 est une enclave, sans intérêt a priori pour la Ville et suggère de trouver une entente avec les propriétaires de la ferme des Canards.

 

M. WALLENDORFF indique qu'il y aura lieu de statuer dans un deuxième temps sur l'avenir de ladite parcelle.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§            accepte le don de 3 parcelles appartenant à la famille WAUTHIER, cadastrées AZ 1, AX 5 et AW 114, frais d'actes en sus,

 

§            autorise le Maire à signer tous actes à intervenir pour exécution de la présente,

 

§            demande que la famille WAUTHIER soit inscrite sur le tableau des donateurs de la Ville.

 

 

2012/10/85 - Aide financière de la Ville aux jeunes souhaitant préparer le BAFA et le BAFD.

 

Le Maire expose que par délibération du 17 mars 1986, le Conseil Municipal avait décidé d'accorder une participation communale à la préparation du Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animation (BAFA) à hauteur de 50 % sur le solde restant à la charge du stagiaire sous réserve qu'il soit domicilié à Givet et qu'il s'engage à exercer deux années de suite à l'Accueil de Loisirs de Mon Bijou.

 

Ensuite, par délibération du 27 mars 2008, le Conseil Municipal a décidé d'accorder dans les mêmes conditions cette participation municipale pour toute formation au Brevet d'Aptitude aux Fonctions de Directeur (B.A.F.D.) engagée par des Givetois.

 

Sur proposition de Mme TRELCAT, Adjointe chargée de l'Enfance et sa Commission, le Maire demande d'accepter la prise en charge de la totalité du solde en précisant que le remboursement s'effectuera en 2 fois au bénéfice de l'intéressé pour chacun des deux séjours d'été ou au bénéfice du CCAS si une avance a été consentie par ce dernier.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§            décide de prendre en charge la totalité du solde de la participation financière restant à la charge de jeunes préparant le BAFA ou le BAFD dans les conditions détaillées en exposé du Maire.

 

 

2012/10/86 - Association "le Manège" : activité cinématographique - numérisation.

 

Le Maire expose que les salles de cinéma sont appelées à terme à s’équiper de projecteurs numériques et de système 3D. De plus en plus, les distributeurs vont programmer leurs films en numérique, les bobines de 35mm étant appelées à disparaître.

 

Dans ce cadre, il a été engagé une étude sur le marché cinématographique de Givet depuis le démarrage de l’activité en 1994 et faisant apparaître les perspectives de développement à son endroit actuel en comparaison à un transfert à proximité de la zone commerciale et du centre aqualudique, route de Beauraing.

 

Après consultation, M. Eric LAVOCAT du cabinet spécialisé HEXACOM a été missionné pour effectuer cette étude en prenant bien en compte le paramètre « international » en mesurant notamment l’impact de la Belgique sur l’activité.

 

Le rapport de l’étude de marché a été rendu le 1er avril 2011. Ce rapport a donné lieu à débat avec l’Association. La délocalisation de l’activité a été abandonnée. En effet, le coût de la construction d’un équipement neuf pour 3 ou 4 salles, d’une capacité chacune de 500 ou
600 fauteuils, varie de 2,7 à 3,76 millions d’euros HT, hors foncier. Même avec un taux (peu probable) de subventionnement à 60 %, la Ville n’est pas en mesure d’assumer le solde de
40 % qui ne peut s’effectuer que par emprunt.

 

C'est ainsi qu'il a été indiqué au Manège que la Municipalité était favorable, à l’endroit actuel, au passage au numérique et à la 3D puisque, à défaut de ces équipements, le cinéma serait appelé à disparaître.

 

C’est ainsi que compte tenu de la complexité du dossier, nous avons recruté, M. Olivier HILAIRE de la société MANICE.ORG, a été recruté assistant à maîtrise d’ouvrage, afin d’établir un cahier des charges pour consultation des entreprises.

 

Ce cahier des charges a été établi en concertation avec l’Association pour les équipements suivants :

 

-         l’équipement en numérique et en 3D des deux salles ;

-         la climatisation de la cabine de projection.

 

La consultation des entreprises a été effectuée sur la base d’une estimation de 271 731 € TTC.

La Commission d’Appel d’Offres réunie, en procédure formalisée, le 28 août 2012, a décidé de retenir l’offre de l’entreprise ADDE mieux disante pour un montant de 227 000,80 € TTC, décomposée comme suit (TTC) :

 

-         offre de base : 227 742,32 € ramenée à 221 260 € après remise

 

-         option n°1 : 3 946,80 € (3D dans la salle J.F. STEVENIN)

 

-         maintenance : 1 794,00 €

 

soit un total de 227 000,80 €

 

Les offres reçues étaient les suivantes :

 

 

ADDE

TACC

Solution de base

221 260

207 079,03

Option 1 : équipement de la salle 2 en projection 3D

3 946,80

11 511,50

Option 2 : équipement de réception dématérialisée par réseau terrestre

pas de coût d'équipement additionnel

Variante : équipement d'emblée en projection 4K

235 444,55

224 720,03

Solution de base + option 1 + option 2

225 206,80

218 590,53

Solution variante + option 1 + option 2

239 391,36

236 231,53

maintenance annuelle (non prise en compte dans le calcul du prix des offres)

1 794,00

3 462,42

 

L’avis de l’assistant à maîtrise d’ouvrage (A.M.O.) est le suivant :

 

« Bien que les deux propositions obtiennent des notes très proches, l’assistance à maîtrise d’ouvrage recommande de choisir l’offre de la société ADDE :

 

-         l’équipement de base qu’elle propose est plus performant du fait du choix de serveurs de nouvelle génération ;

-         surtout, certains des coûts de fonctionnement essentiels de la projection numérique (maintenance, renouvellement des lampes) sont moins élevés dans l’offre ADDE.

 

L’acquisition d’équipement de projection 4K n’est pas recommandée : du fait de la taille des écrans, la différence entre le 2K et le 4K sera difficilement perceptible pour les spectateurs.

 

De même, l’installation d’une parabole de réception satellite n’est pas recommandée compte tenu de l’état actuel des offres. »

 

En résumé, l'AMO propose de choisir la solution de base, avec option 1 et 2 au coût de
225 206,80 € TTC, et la maintenance à 1 794,00 € TTC, soit un total de 227 000,80 € TTC.

Le financement de cette opération se fera grâce à :

 

-         de l’autofinancement ou de l’emprunt (minimum 10 %) ;

-         des subventions d’organismes publics (CNC + Région) ;

-         du financement de tiers investisseurs.

 

Concernant le tiers investisseur, il s’agit d’une structure qui prendra à sa charge une partie de l’investissement nécessaire à l’équipement numérique des salles. Il se rémunèrera ensuite sur une partie des frais de copies virtuelles ou VPF. Les VPF consistent à transférer l’économie réalisée par le distributeur grâce au numérique (la fabrication de copies numériques étant moins coûteuse que celle de copies 35mm) à l’exploitant en lui faisant payer des frais de copies virtuelles à chaque projection d’un film en numérique.

 

2 propositions de financement ont été reçues :

 

-         CINELIA avec une prise en charge maximale de 85 % de l’investissement plafonné par le CNC, sur une durée de 8 ans avec versement semestriel à la Ville, la première année, puis trimestriel les années suivantes.

-         YMAGIS avec une prise en charge maximale de 80 % de l’investissement
 sur une période de 10 ans avec versement annuel.

 

Le plan de financement prévisionnel de l’opération se résume comme suit :

 

Coût de l’opération :                                     189 800,00 € HT

                                                                                  227 000,80 € TTC

Recettes        

            CNC                                                                49 120,00 €

            Conseil Régional                                               27 400,00 €

            Tiers investisseur CINELIA                               94 300,00 €

            FCTVA                                                            35 144,26 €

            Ville de GIVET                                                 21 036,54 €

                                   TOTAL                                   227 000,80 €

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§         de suivre la décision de la Commission d'Appel d'Offres en autorisant le Maire à signer le marché à intervenir avec la société ADDE, pour un montant de
227 000,80 € TTC, maintenance annuelle comprise, solution de base avec options
1 et 2,

 

§         d'autoriser le Maire à signer les conventions avec le tiers investisseur, la société CINELIA,

 

§         d'autoriser le Maire à solliciter les subventions détaillées en exposé du Maire auprès du Centre National de la Cinématographie (CNC) et de la Région Champagne Ardenne.

 

M. BERTRAND souhaite connaître les taux de fréquentation du cinéma.

 

M. TASSIN répond que ce taux est variable, fonction de sorties de films phares. Généralement, pour une année ordinaire, on peut compter sur 33 000 spectateurs,
38 000 pour des années exceptionnelles.

 

M. WALLENDORFF demande que la commande du matériel soit signée dès demain.

 

 

2012/10/87 - Espace de Spectacles "le Manège" : approbation des comptes de l'exercice 2011.

 

Sous l'ancienne mandature, et au cours de l'année 2005, nous avons levé les difficultés que nous avions à comprendre les comptes annuels du Manège, notamment depuis la fusion des activités cinéma et spectacles vivants en 2003.

 

Lors de la séance du Conseil Municipal du 16 novembre 2005, l'Assemblée a décidé, qu'à partir de 2006, la subvention de la Ville serait revalorisée du taux de l'inflation. Le Maire a demandé à l'association de mieux maîtriser ses dépenses de fonctionnement.

 

Par ailleurs, la Ville a indiqué à l'association, que pour 2011 comme pour 2010 et 2009, compte tenu de la situation économique locale, la subvention de la Ville serait identique à celle de 2008.

 

Ainsi, le Conseil Municipal, en sa séance du 12 avril 2011, a arrêté pour 2011 la subvention de la Ville au Manège au montant de 198 725,88 €.

 

Les résultats 2011 nous ont été transmis le 22 mars 2012 pour approbation.

 

Le compte de résultats 2011 présente un excédent de l'exercice d'un montant de 4 752,26 €. En reprenant les résultats antérieurs, le Manège présente au 31 décembre 2011 un excédent de 20 487,80 €.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après en avoir délibéré, à l'unanimité
[M. WALLENDORFF, Mme LEFEBVRE, M. TASSIN, membres du Conseil d'Administration du Manège, ne prennent part ni au débat, ni au vote] :

 

§         approuve les comptes arrêtés de l'association "le Manège" pour l'exercice 2011.

 

 

2012/10/88 - Espace de Spectacles "le Manège" : budget 2012.

 

La convention financière entre la Ville et le Manège dispose que le budget de l'association doit être transmis à la ville pour être approuvé par le Conseil Municipal.

 

La Présidente du Manège a remis le 22 mars 2012 le budget 2012, approuvé par son Conseil d'Administration le 9 mars 2012.

 

Ce budget prend bien en compte le montant correct de subvention de la Ville votée le 24 mai 2012, soit 193 788 € répartis comme suit :

 

 

- subvention de fonctionnement............................................

166 272 €

- assurance .........................................................................

1 205 €

- pérennisation d'un emploi aidé en année pleine...................

26 311 €

                                      Total.............................................

193 788 €

 

Le souhait de la Ville exprimé à l'association de bien maîtriser ses dépenses semble pour le budget 2012 avoir été pris en considération. La ville sera vigilante sur l'exécution de ce budget et prend note des efforts consentis.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après en avoir délibéré, à l'unanimité
[M. WALLENDORFF, Mme LEFEBVRE, M. TASSIN, membres du Conseil d'Administration du Manège, ne prennent part ni au débat, ni au vote] :

 

§         approuve le budget prévisionnel 2012 de l'association "le Manège".

 

 

2012/10/89 - Acquisition d'un bateau électrique et de ses pontons.

 

Le Maire expose que par courrier du 13 avril 2012, le Président de la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse a proposé à ses communes membres la vente du bateau électrique qui desservait le Parc TerrAltitude ainsi que les pontons qui l'équipaient. Le coût total de l'acquisition de ces équipements par la Communauté a été en 2007 de
56 931 € TTC.

 

La Commune de  Givet a proposé d'acquérir le bateau et les pontons pour l'euro symbolique, afin de les utiliser pour la future section d'aviron du Club Nautique Givetois, si celui-ci en a le besoin.

 

Par courrier du 16 août 2012, le Président de la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse nous a informés que le Bureau de la Communauté du 1er août 2012 avait décidé de donner une suite favorable à notre proposition.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré à l'unanimité :

 

§         décide d'accepter l'acquisition, à l'euro symbolique, d'un bateau électrique et de ses pontons appartenant à la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse.

 

 

B – AFFAIRES ECONOMIQUES

 

2012/10/90 - Mise en place du droit de préemption sur les fonds de
commerces ; fonds artisanaux et baux commerciaux.

 

REPORT.

 

 

 

 

 

C – AFFAIRES SCOLAIRES

 

2012/10/91 - Dotation aux coopératives scolaires. Année 2012 (année scolaire 2012-2013).

 

Par délibération n° 2007/05/72 du 25 mai 2007, le Conseil Municipal a voté les dotations à chaque coopérative scolaire pour l'année scolaire 2006/2007. Au cours de cette même séance, il a considéré qu'il était nécessaire de communiquer à chaque établissement le montant de l'enveloppe en début plutôt qu'en fin d'année scolaire.

 

Aussi, sur la proposition du Maire, l'Assemblée Délibérante a décidé qu'à partir de l'année scolaire 2007/2008, les dotations seraient attribuées en octobre pour l'année scolaire en cours, en prenant pour base de calcul l'indice des prix "France Entière Hors Tabac" du 31 décembre de l'année N-1 rapporté à celui du 31 décembre N-2.

Pour l'année 2012/2013, les indices de référence sont les suivants :

 

-         31/12/2011............................................................................................... 123,51

-         31/12/2010............................................................................................... 120,61

 

Cette revalorisation de 2,40 % porte la dotation pour l'année 2011/2012 à :

 

-         12,14 € (période précédente : 11,86 €) pour les élémentaires,

-           9,36 € (période précédente : 9,14 €) pour les maternelles.

 

Le détail des attributions proposées pour chaque école est le suivant :

 

Établissement

Nombre d'élèves

Attribution (€)

Élémentaire Charles de Gaulle

205

2 488,70

Élémentaire du quartier Saint Hilaire

189

2 294,46

Maternelle Charles de Gaulle

139

1 301,04

Maternelle Tour d'Auvergne

92

861,12

Maternelle Bon Secours

51

477,36

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§         décide d'accorder pour chaque coopérative scolaire les dotations 2012/2013 telles que détaillées ci-dessus, en fonction des effectifs constatés à la rentrée scolaire de septembre 2012.

 

 

2012/10/92 - Attribution d'une enveloppe forfaitaire pour l'organisation de voyages scolaires pour les enfants fréquentant la cité scolaire Vauban pour l'année 2012-2013.

 

Par délibération n° 2007/05/73 du 25 mai 2007, le Conseil Municipal a attribué les enveloppes forfaitaires 2006/2007 aux foyers socio-éducatifs du collège et du lycée Vauban.

 

Ainsi que pour les dotations aux coopératives scolaires, sur ma proposition, le Conseil Municipal a décidé que les attributions "voyages scolaires" seraient votées en octobre pour l'année scolaire en cours, suivant revalorisation calculée sur la base de calcul de l'indice des prix "France Entière Hors Tabac" du 31 décembre de l'année N-1 rapporté à celui du
31 décembre N-2. Ainsi, en application de cette décision, l'attribution pour chaque foyer s'est élevée pour 2011/2012 à 1 737 € (1 708 x 120,61/118,60).

 

Pour 2012-2013, les indices de référence sont les suivants :

 

-         31/12/2011..................................................................................................... 123,51

-         31/12/2010..................................................................................................... 120,61

 

Cette revalorisation de 2,40 % porte à 1 779 € la dotation de l'année scolaire 2012/2013 à chaque foyer socio-éducatif du lycée et du collège Vauban.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la commission des Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§         décide d'accorder pour 2012/2013 aux foyers socio-éducatifs du lycée Vauban et du collège Vauban une enveloppe forfaitaire de 1 779 € pour chaque foyer,

 

§         décide que cette somme ne sera versée à chaque foyer socio-éducatif que sur présentation du compte rendu de leur utilisation, et avec la preuve que la participation communale a bien été portée à la connaissance du Conseil d'Administration de chaque établissement.

 

 

2012/10/93 - Attribution d'une enveloppe forfaitaire pour l'organisation de voyages scolaires pour les enfants les classes élémentaires des établissements de Givet : année 2012-2013.

 

Par délibération n° 2009/10/118 du 22 octobre 2009, le Conseil Municipal, sur la proposition du Maire, a décidé de voter une subvention forfaitaire annuelle de 200 € en faveur de chaque classe élémentaire de Givet pour l'organisation de voyages pédagogiques.

 

Le Conseil Municipal a ainsi décidé de revaloriser cette attribution dans les mêmes conditions que les autres dotations scolaires. Pour l'année scolaire 2011/2012, la dotation s'est élevée à 205 €.

 

Pour mémoire, les indices de référence pour 2012/2013 sont les suivants :

 

-         31/12/2011......................................................................................... 123,51

-         31/12/2010......................................................................................... 120,61

 

Cette revalorisation de 2,40 % porte à 210 € la dotation par classe pour l'année scolaire 2012/2013.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§         décide de fixer à 210 € la dotation, par classe élémentaire, pour l'organisation de voyages pédagogiques au titre de l'année 2012/2013.

2012/10/94 - Participation des communes aux frais de fonctionnement des écoles : année 2011/2012.

 

Par délibération n° 2011/11/125 du 25 novembre 2011, le Conseil Municipal a fixé pour l'année scolaire 2010/2011 la participation des communes aux frais de fonctionnement ainsi qu'il suit :

 

Ÿ         section élémentaire : 558,29 € par élève

Ÿ         section maternelle : 1 093,25 € par élève

 

Pour mémoire, les communes d'Aubrives, Foisches, Fromelennes, Givet, Rancennes, Vireux-Molhain et Vireux-Wallerand ont décidé pour les enfants de maternelle et élémentaire scolarisés en dehors de leur commune de domicile possédant une école, l'abandon des facturations entre communes pour les élèves extérieurs.

 

Pour les autres communes, en précisant que, pour Givet, seules les communes de Ham-sur-Meuse, Hierges et Landrichamps sont concernées, la tarification est calculée en référence au coût réel.

 

Ainsi, pour Givet, les coûts moyens par élève, pour l'année scolaire 2011/2012, sont les suivants :

 

Ÿ         section élémentaire : …………    571,97 € par élève

Ÿ         section maternelle : ………….. 1 038,74 € par élève

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§         fixe pour l'année scolaire la participation des communes aux frais de fonctionnement 2011/2012 suivant les modalités proposées par le Maire avec les montants suivants :

 

-         section élémentaire : …………    571,97 € par élève

-         section maternelle : ………….. 1 038,74 € par élève

 

Mme FERRO s'étonne de l'importance du poste chauffage de l'école maternelle Bon Secours en comparaison aux deux autres établissements scolaires.

 

Ce point sera vérifié pour le prochain Conseil Municipal.

 

 

D – URBANISME

 

2012/10/95 - Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (A.V.A.P.) – Etudes complémentaires.

 

Par délibération n° 2011/02/17 du 8 février 2011, le Conseil Municipal a décidé la création de l’A.V.A.P. en remplacement de la Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (Z.P.P.A.U.P.). Le Conseil Municipal a également autorisé le Maire à solliciter auprès de la DRAC Champagne Ardenne, une subvention de 50 % du montant des études de création de l’A.V.A.P. (76 310,00 € HT soit 90 155,44 € TTC)

Des études complémentaires sont nécessaires afin de transformer la Z.P.P.A.U.P. en A.V.A.P.

Ces études environnementales portent sur les domaines suivants :

 

-         prendre en compte les orientations du Projet d’Aménagement et de Développement Durable du Plan Local d’Urbanisme ;

-         étudier les défauts d’isolation du bâti existant ainsi que les moyens d’économiser l’énergie, et proposer des prescriptions et recommandations correspondantes ;

-         étudier les problèmes que pose l’intégration des sources d’énergie renouvelable (panneaux solaires, principalement) et proposer des prescriptions et recommandations correspondantes ;

-         réécrire le règlement "protecteur" de la Z.P.P.A.U.P. dans l’esprit plus dynamique de la "mise en valeur" de l’A.V.A.P.

 

Le montant de ces études complémentaires est de 11 446,50 € HT soit 13 690,00 € TTC.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§         autorise le Maire à solliciter les subventions les plus élevées possibles auprès de la DRAC Champagne-Ardenne ou tout autre financeur.

 

 

E – ADMINISTRATION GÉNÉRALE

 

2012/10/96 - Mariage civil : lieu de la célébration.

 

Suivant l'article 75 du  Code Civil, le mariage civil doit être célébré en Mairie. Ce qui signifie qu'il convient de procéder au mariage dans l'enceinte même de la Mairie, et non, par exemple, devant le parvis ou dans la cour de l'hôtel de Ville.

 

Toutefois, à titre exceptionnel, en cas d'indisponibilité des locaux de la Mairie (travaux notamment), le mariage peut être célébré dans un lieu communal désigné à cet effet par le Conseil Municipal.

 

Une autorisation spécifique est alors sollicitée du Procureur pour le déplacement des registres.

 

Le Maire propose de désigner le Salon d'Honneur du Centre Culturel Pierre TASSIN pour lieu d'accueil, en cas de besoin, pour l'organisation de mariages civils.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§         désigne le Salon d'Honneur du Centre Culturel Pierre TASSIN pour lieu d'accueil, en cas de besoin, pour l'organisation de mariages civils.

 

 

 

 

 

 

 

 

F – PERSONNEL

 

2012/10/97 - Cadre d'emplois des Rédacteurs Territoriaux, transformation et création de grade.

 

Le décret n° 2012-924 du 30 juillet 2012, entrant en application le 1er août 2012, porte intégration du cadre d'emplois des Rédacteurs Territoriaux dans le nouvel espace statutaire de la catégorie B.

 

L'ancien cadre d'emplois comportait les grades de Rédacteur, Rédacteur Principal et Rédacteur Chef. Le cadre d'emplois comprend désormais les grades de Rédacteur, Rédacteur Principal de 2ème classe et Rédacteur Principal de 1ère classe.

 

Il y a donc lieu de procéder à l'intégration des Rédacteurs de la Ville dans leurs nouveaux grades.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§         accepte :

 

-         la transformation d'un emploi de Rédacteur Chef en emploi de Rédacteur Principal de 1ère classe,

-         la transformation d'un emploi de Rédacteur Principal en emploi de Rédacteur Principal de 2ème classe,

-         la création de deux emplois de Rédacteurs Principaux de 2ème classe, pour promotions par avancement de grade.

 

 

2012/10/98 - Garantie de maintien de salaire : application du décret du 08/11/2011.

 

Le décret n° 2011-1474 du 8 novembre 2011, fixe le cadre permettant aux collectivités d'arrêter une participation à leurs agents (publics ou privés) qui souscrivent à des contrats de protection sociale complémentaire (santé ou prévoyance).

 

En matière de santé, la Commune ne participe pas, actuellement, aux frais de mutuelle des agents.

 

En matière de prévoyance, le COS a contracté une garantie maintien de salaire qui assure au personnel (statutaire et contractuels de longue durée) en arrêt maladie le maintien du traitement de base, de la NBI et de l'ISF pour la Police Municipale. Cette garantie est actuellement couverte par la MNT. Le taux de cotisation est de 0,83 %, totalement pris en charge par la Commune via la subvention au COS. Elle représente un coût annuel de 15 612,02 €.

 

Avec la Loi de Modernisation de la Fonction Publique du 02/02/2007 et le décret d'application de 2011, la Commune doit désormais gérer directement cette participation et pour ce faire, choisir entre deux procédures permettant aux collectivités de participer à la protection sociale complémentaire de la garantie maintien de salaire :

 

a)      soit une convention de participation conclue entre l'opérateur et la collectivité après mise en concurrence des offres pour une durée de six ans ; il s'agit d'un contrat de groupe.

 

b)      soit un mécanisme de labellisation de contrats ou de règlements sous la responsabilité de contrats ou de règlements sous la responsabilité de prestataires habilités par l'Autorité de Contrôle Prudentiel. Le label est accordé aux contrats et règlements pour une durée de 3 ans. Il s'agit d'un contrat individuel

 

La labellisation a donc été retenue, en accord avec le Comité Technique Paritaire. La labellisation s'applique sous la responsabilité de prestataires habilités par l'Autorité de Contrôle Prudentiel. 4 prestataires sont ainsi habilités à labelliser les garanties des organismes. En labellisant il choisit son option et rien n'interdit à la collectivité de l'accompagner dans le choix de l'opérateur et de sa garantie. Dans le cadre de la labellisation, il n'y a plus de mise en concurrence. Le label est accordé aux contrats ou règlements pour une durée de 3 ans. Dans ce dispositif, chaque agent peut se présenter avec un contrat le liant à un organisme labellisé, à charge pour la commune de payer la participation financière prévue, à cet agent. La labellisation est une procédure qui apparaît a priori plus simple que la convention de participation.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après en avoir délibéré, à l'unanimité, décide de :

 

§         choisir la procédure de labellisation qui sera mise en œuvre au 1er janvier 2013 et de maintenir l'option actuelle des indemnités journalières (0,83 %) du traitement de base indiciaire, de la NBI et de l'ISF,

 

§         fixer à 0,038429 € par point d'indice (majoré du % de l'ISF en ce qui concerne la Police Municipale) le coefficient de participation à la cotisation prévoyance sachant que l'agent qu souhaiterait plus d'options s'en acquitterait alors lui-même.

 

 

G – INFORMATIONS DU MAIRE

 

1. Incendie chez BST

 

M. WALLENDORFF informe le Conseil Municipal d'un important incendie qui s'est déclaré vers minuit chez BST, entreprise implantée sur le port de Givet.

 

MM. WALLENDORFF, HAMAIDE et MEUNIER se sont rendus sur place. Ce soir, il est possible d'affirmer que l'incendie est totalement maîtrisé. En ce qui concerne la pollution du fleuve, elle a été évitée grâce au bac de rétention de l'usine installé à cet effet. Les fumées ont pu déranger néanmoins les riverains.

 

 

2. PSPG

 

M. WALLENDORFF rapporte la décision de l'actuel Ministre de l'Intérieur de revenir sur la position de son prédécesseur, d'implanter le PSPG à Givet. Il sera finalement accueilli sur la commune de Chooz. Il s'agit d'une perte importante pour Givet qui se voit priver de 38 familles de gendarmes. La commune avait souhaité redonner vie au quartier militaire de Charlemont, ancien mess de garnison et logements de la rue Javelot. Les 10 familles de gendarmes du PSPG actuellement logées à la caserne de gendarmerie de Givet vont quitter notre territoire.

 

Après le départ de 100 militaires, 30 civils, 5 000 stagiaires par an, les menaces sur la CPAM, la fermeture du cabinet de radiologie, M. WALLENDORFF se dit profondément choqué de la façon d'un Ministre de la République de revenir sur la décision de son prédécesseur, d'autant que la commune a engagé des dépenses pour ce projet de PSPG.

 

M. WALLENDORFF indique qu'aujourd'hui, ce changement de décision repose sur un critère opérationnel. Il est – paraît-il - opérationnel d'installer le PSPG à Chooz, plutôt qu'à Givet. Or, un courrier émanant du Directeur du CNPE en date d'octobre 2008 sollicitait toutes les communes situées à moins de 10 minutes de la Centrale pour accueillir le PSPG. La commune de Givet était donc alors "opérationnelle", l'entrée sud de Givet ayant même été suggérée par le CNPE. En 2012, la Commune de Givet ne l'est plus. Dans cette période de restriction budgétaire, il est curieux de constater que le choix se porte sur une construction neuve, beaucoup plus coûteuse qu'une redynamisation d'un quartier militaire qui existait, au mépris des engagements pris suite à la fermeture du CEC.

 

M. WALLENDORFF conclut qu'il le regrette et dit au Conseil Municipal qu'il demandera des dédommagements en contrepartie des dépenses engagées pour ce projet par la commune.

 

 

H - QUESTIONS POSÉES A L'AVANCE PAR ÉCRIT

 

Néant.

 

 

Claude WALLENDORFF

Gérard DELATTE

Christine DUCHOSAL

Dominique HAMAIDE

Karine LEFÈBVRE

Bernard MEUNIER

Delphine SANTIN-PIRET

Marie BOUILLE

Pierre BÉQUET

Noëlle COSTE

Anne-Marie JORIS

Sylvie LEMAIRE

Gérard TASSIN

Alain PRESCLER

Messaoud ALOUI

Christophe BERTRAND

Emmanuelle FERRO

Antonio CALVELLO

Christelle BOUDGHASSEM