Séance du 18 janvier 2007

 

 

Ordre du jour

 

- - - - - - - - - - - -

 

            A – FINANCES

 

2007/01/1 -

Tarifs municipaux.

2007/01/2 -

Avances sur subventions :

ü      Le Manège

ü      Le Comité des Œuvres Sociales

ü      Le Centre Socioculturel "l'Alliance"

ü      Le Conservatoire de Musique

ü      Le Centre Communal d'Action Sociale

 

2007/01/3 -

Subvention au Lion's Club dans le cadre de la lutte contre la maladie d'Alzheimer.

2007/01/4 -

Acquisition de terrains aux Consorts DELCOURT, au lieu-dit "Lomat", dans le cadre de la protection de GIVET contre les inondations.

2007/01/5 -

Cession d'une partie de parcelle BD 374, située rue des 3 Fourchettes.

2007/01/6 -

Acquisition d'une partie de parcelle de terrain cadastrée BE 209, située route de Bon Secours.

2007/01/7 -

Dotation Globale d'Equipement (DGE) : programmation 2007. Demande de subvention..

 

            B – ADMINISTRATION GENERALE

 

2007/01/8 -

Prise de Compétence de la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse pour le fonctionnement de l'équipement touristique structurant du Fort Condé à GIVET.

2007/01/9 -

Modification de la composition des Commissions :

-        Commission des Sports

-        Commission des Travaux

-        Commission de l'Urbanisme

-        Commission d'Appel d'Offres

 

2007/01/10 -

Véolia : mesures de dépôt de garantie.

2007/01/11 -

Médicalisation d'urgence : motion du Conseil Municipal.

 

 

            C – PERSONNEL

 

2007/01/12 -

Création de deux postes d'Attaché Principal.

 

 

 


 

Séance du 18 janvier 2007

 

 

L'an deux mille sept et le dix-huit janvier à dix-neuf heures quinze minutes, le Conseil  Municipal de cette commune s'est réuni au nombre prescrit par la Loi, dans le lieu habituel de ses séances, après convocation légale, sous la présidence de Monsieur Claude WALLENDORFF, Maire.

 

Etaient présents : Monsieur Gérard DELATTE, Mesdames Christine DUCHOSAL, Anne-Marie JORIS,  Béatrice LE GUEN, Messieurs Jean CHIROUZE, Dominique HAMAIDE, Mesdames Marie-Claude RIQUET, Catherine LAURENT, Monsieur Michel PORCELLI (arrivé à 19 h 40 lors du débat sur la question 2), Madame Dominique CATTANT, Messieurs Alain PRESCLER, Pierre BEQUET, Mesdames Françoise ABRAHAM, Noëlle COSTE, Monsieur Joël DEVOUDELLE, Mesdames Claudine BERTRAND, Marylise LAURENT, Messieurs Marcel RICHARD, Jean-Denis MASSETTE.

 

Absents excusés : Messieurs Robert ITUCCI (pouvoir à Monsieur Gérard DELATTE), Gérard TASSIN (pouvoir à Monsieur Dominique HAMAIDE), Madame Djida DJADEL, Monsieur Michel LENGRAND (pouvoir à Monsieur Pierre BEQUET), Madame Corinne SOLIGNAT (pouvoir à Madame Marie-Claude RIQUET), Monsieur Patrick PELOUSE, Madame Yvette ROMAIN (pouvoir à Monsieur Jean-Denis MASSETTE), Messieurs Jean-Marc LACAILLE, Farid LALLALI.

 

Madame Christine DUCHOSAL est nommée secrétaire de séance.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

 

Suite au décès de Monsieur Alain WAUTHIER, Monsieur Patrick PELOUSE, co-listier de la liste "Servir Givet", est installé dans ses fonctions de Conseiller Municipal.

 

 

2007/01/1 - Tarifs municipaux.

 

A la lecture des propositions faites pour les tarifs municipaux, Monsieur MASSETTE, favorable au projet de tarifs pour les locations diverses, est plus restrictif pour les droits de place de  marché ; le régisseur devra emporter beaucoup de centimes d'euros pour rendre la monnaie. Il pourrait être envisagé d'arrondir les montants pour une question pratique. Par définition, le marché est populaire.

 

Monsieur WALLENDORFF rappelle qu'il s'agit de centimes d'euros, et non pas de centimes de francs. La différence est de taille. Le pourcentage d'augmentation autorisé par la Loi doit être respecté sans être dépassé. Il remarque que, face à la croissance des dépenses, on ne peut pas continuellement prendre des mesures visant à voir stagner, ou pire diminuer, les recettes. Par ailleurs, à l'heure d'aujourd'hui, le régisseur ne s'est jamais plaint d'un problème de monnaie.

 

Les propositions de tarifs qui sont faites sont réalistes et conformes : les rubriques suivantes seront modifiées :

-        Le logement du rez-de-chaussée de Mon Bijou n'existe plus.

 

-        Cimetières :

 

§         Le creusement "caveau 3 cases" n'existe plus.

§         La concession "50 ans" n'existe plus.

§         Une nouvelle concession de 15 ans, avec tarif 2007 fixé à 121,64 €, est intégrée dans les tarifs

§         Location tentes : retrait du terme "Mon Bijou".

 

Le Conseil Municipal, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à la majorité [3 abstentions : Mesdames Yvette ROMAIN (par pouvoir à Monsieur Jean-Denis MASSETTE), Marylise LAURENT, Monsieur Jean-Denis MASSETTE] :

 

§décide d'appliquer à compter du 1er février 2007, les tarifs municipaux suivants :

 

 

NATURE

ANNEE

 

 

2006

2007

 

1. LOCATION IMMEUBLES

 

 

 

Revalorisation selon IRL (Indice de Référence des Loyers)

2TRI2006

2TRI2005

105,45

102,60

= + 2,78 %

 

 

 

 

LOGEMENTS

 

 

 

Immeuble 17 rue J. Gilbert

 

 

 

   studio (4)

211,80

217,69

 

   meublé F2

145,60

149,65

 

Centre Culturel 18, rue Méhul

292,85

300,99

 

caravaning

313,45

322,16

 

21 boulevard Faidherbe

249,30

256,23

 

ateliers municipaux rue du Paradis

102,60

105,45

 

Maison, 3 quai de Rancennes

187,00

192,20

 

Maison 48 avenue Roosevelt

180,00

185,00

 

Meublés 1 quai des Fours :

 

 

 

    1er étage  (charges en sus )

353,00

362,81

 

    2ème étage (charges en sus)

444,50

456,86

 

Immeuble, 23 place Méhul

 

 

 

   Studio

92,40

94,97

 

   F.3

130,95

134,59

 

Immeuble, 20 rue du Maréchal Leclerc

 

 

 

    F3 : rez-de-chaussée

278,20

285,93

 

     F3 : 1er étage

225,80

232,08

 

    F3 : 2ème étage

318,20

327,05

 

    F3 : 3ème étage

350,00

359,73

 

GARAGES

 

 

 

Boulevard Faidherbe n° 21

Nouveaux garages (n° 1 à 5)

30,80

31,66

 

Boulevard Faidherbe n° 21

Ancien garage (n° 6)

22,60

23,23

 

40 rue Bouzy

22,60

23,23

 

Esplanade Emile et Jules Rivir

22,60

23,23

 

RESIDENCE SAINT HILAIRE

Loyer mensuel versé par le Foyer Résidence à compter de la prise de possession réelle par la Ville (correspondant au montant de l'annuité d'emprunt) :

23 372,14

                        = 1 947,68 €   

      12

 

1 948,00

 

1948,00

 

LOCAUX PROFESSIONNELS

 

 

 

Bâtiment n° 4, esplanade J. et A. Rivir

271,45

279,00

 

Bâtiment industriel, 80, avenue Roosevelt (après mise aux normes installation électrique)

1 537,00

1579,73

 

2. DROITS DE PLACE

 

 

 

Revalorisation suivant indice des prix à la consommation ensemble des ménages  hors tabac

 

 

nov. 2006

 

 

113,33

 

= + 1,37 %

 

nov. 2005

111,80

 

 

 

 

 

droits de place marché :

 

 

 

jusqu'à 8 mètres

5,30

5,37

 

par mètre supplémentaire

0,60

0,61

 

Horodateurs place Carnot– rue Gambetta – rue du Cygne

0,20

0,20

 

 

 

 

 

Cirques

 

 

 

      grand chapiteau

530,60

537,87

 

      chapiteau moyen

182,45

184,95

 

      sans chapiteau

44,75

45,36

 

Exposition de véhicules forfait nombre illimité

Gratuit 2 fois par an

Nombre raisonnable

 

Exposition outillage et divers (forfait/journée)

136,75

138,62

 

3. LOCATION DE SALLES

 

 

 

Revalorisation suivant indice des prix à la consommation ensemble des ménages  hors tabac

 

 

nov. 2006

113,33

 

= + 1,37 %

 

nov. 2005

111,80

 

 

 

 

 

Maison de la Rencontre rue Jules Gilbert

 

 

 

 

 

 

 

JOURNEE

 

 

 

  a) Givet

120,25

121,90

 

  b) hors Givet (+ 25 %)

147,60

149,62

 

 

 

 

 

DEMI JOURNEE

 

 

 

  a) Givet

60,55

61,38

 

  b) Hors Givet (+25 %)

75,50

76,53

 

Salle Henri Michel

 

Location week-end (du vendredi 14h00 au lundi 9h00)

 

 

 

 

 

 

 

Personnes résidant à Givet

 

 

 

ETE

 

 

 

Configuration normale

356,00

360,88

 

Configuration avec extension

407,00

412,58

 

HIVER

 

 

 

Configuration normale

407,00

412,58

 

Configuration avec extension

457,00

463,26

 

 

 

 

 

Personnes extérieures à Givet

 

 

 

ETE

 

 

 

Configuration normale

437,00

442,99

 

Configuration avec extension

508,00

514,96

 

HIVER

 

 

 

Configuration normale

488,00

494,69

 

Configuration avec extension

559,00

566,66

 

 

 

 

 

Location à la journée en semaine (mise à disposition de douze heures d'affilée à partir d'une heure de départ choisie par le demandeur)

 

 

 

 

 

 

 

Personnes résidant à Givet

 

 

 

ETE

 

 

 

Configuration normale

122,00

123,67

 

Configuration avec extension

142,00

143,95

 

HIVER

 

 

 

Configuration normale

142,00

143,95

 

Configuration avec extension

163,00

165,23

 

 

 

 

 

Personnes extérieures à Givet

 

 

 

ETE

 

 

 

Configuration normale

152,00

154,08

 

Configuration avec extension

183,00

185,51

 

 

 

 

 

HIVER

 

 

 

Configuration normale

183,00

185,51

 

Configuration avec extension

213,00

215,92

 

 

 

 

 

Demi-tarif acquis aux associations Givetoises une fois par an

 

 

 

 

 

 

 

Cosec Charles de Gaulle (avec pose de plancher, tables, chaises) - (consommations en plus) (la journée : 24 heures)

504,10

511,01

 

Cosec Charles de Gaulle (sans plancher) (la journée : 24 heures)

0

300,00

 

Pose du podium

145,90

147,90

 

 

 

 

 

Salle de la Base Nautique par jour (+ consommations eau et électricité)

91,15

92,40

 

 

 

 

 

4 . SALLES D'EXPOSITION

 

 

 

Polyvalente (la journée) – Centre Culturel

99,45

100,81

 

Salon d'Honneur (la journée) – Centre Culturel

105,30

106,74

 

Salle sous les tribunes stade Berthelot/jour

18,25

18,50

 

 

 

 

 

Salle Halte Fluviale

51,35

52,05

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. CARAVANING

 

 

 

Revalorisation suivant indice des prix à la consommation ensemble des ménages  hors tabac

 

 

nov. 2006

 

 

113,33

 

= + 1,37 %

 

nov. 2005

111,80

 

 

 

 

 

Redevance mensuelle (par couple)

124,35

126,05

 

Redevance mensuelle (par adulte supplémentaire)

62,15

63,00

 

Redevance mensuelle (par enfant de moins de sept ans)

31,10

31,53

 

Redevance à la journée

6,65

6,74

 

Tarifs pour vacanciers

 

 

 

      Emplacement campeur

1,00

1,01

 

      Campeur

1,75

1,77

 

      Enfant de moins de 7 ans

0,85

0,86

 

      Véhicule

1,00

1,01

 

      Chien

0,85

0,86

 

·        Branchement électrique (par jour et par branchement)

2,60

2,64

 

 

 

 

 

Mobile home (forfait/an) + électricité (par couple)

683,15

692,51

 

Mobile home (par adulte supplémentaire)

341,60

346,28

 

 

 

 

 

Mobile home (par enfant de moins de 7 ans)

170,75

173,09

 

 

 

 

 

Courts de tennis extérieurs

 

 

 

rue Berthelot heure d'utilisation

6,10

6,18

 

étudiants, militaires et moins de 18 ans

3,40

3,45

 

6. CIMETIERES

 

 

 

Revalorisation suivant indice des prix à la consommation ensemble des ménages  hors tabac

nov. 2006

 

113,33

 

= + 1,37 %

 

nov. 2005

111,80

 

 

 

 

 

Concession 15 ans

120,80

121,64

 

Concession 30 ans

204,80

207,61

 

 

 

 

 

Columbarium

 

 

 

1 case 1 urne

418,65

424,39

 

1 case 2 urnes

754,55

764,89

 

1 case 3 urnes

1 094,40

1 109,39

 

 

 

 

 

7. TAXES ET REDEVANCES SUR BORNES A ESSENCE

 

 

 

Revalorisation suivant indice des prix à la consommation ensemble des ménages  hors tabac

nov. 2006

 

113,33

 

= 1,37 %

 

nov. 2005

111,80

 

 

 

 

 

par borne annuellement

50,55

51,24

 

8. BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE

 

 

 

Tarifs revalorisés en 2004 et gelés jusqu'en 2007

Pour les personnes de Givet

 

 

 

 

 

 

 

      jusque 18 ans révolus

Gratuit

Gratuit

 

      chômeur, étudiant

1,70

1,70

 

      autres

4,20

4,20

 

 

 

 

 

Pour les personnes extérieures à Givet

 

 

 

 

 

 

 

      jusque 18 ans révolus

5,00

5,00

 

      autres

10,00

10,00

 

 

 

 

 

9. LOCATIONS DIVERSES

 

 

 

Revalorisation suivant indice des prix à la consommation ensemble des ménages  hors tabac

 

 

nov. 2006

 

 

113,33

 

= 1,37 %

 

nov. 2005

111,80

 

 

 

 

 

Podium avec arceaux

248,75

252,16

 

Podium sans arceaux

149,25

151,29

 

 

 

 

 

En dehors du canton transport barème administratif en vigueur à payer en sus

 

 

 

 

 

      Location véhicule communal / heure

57,90

58,69

 

     Utilisation personnel communal / heure

33,20

33,65

 

Indemnité de mise en fourrière (chien)

24,85

25,19

 

Location tente

115,80

117,39

 

10. VENTE D'EAU

PRIX AU m3

 

 

 

Eau potable le m3

2,80

2,80

2,80

11. DISPENSE D'INSTALLATION DE FOSSE SEPTIQUE PAR RACCORDEMENT AU RESEAU COMMUNAL

 

 

 

Revalorisation suivant indice des prix à la consommation ensemble des ménages  hors tabac

 

 

nov. 2006

 

 

113,33

 

= 1,37 %

 

nov. 2005

111,80

 

 

 

 

 

Par raccordement

93,65

94,93

 

12. OCCUPATION TERRAIN COMMUNAL

 

 

 

Revalorisation suivant indice des prix à la consommation ensemble des ménages  hors tabac

 

 

nov. 2006

 

 

113,33

 

= 1,37 %

 

nov. 2005

111,80

 

 

 

 

 

Terrasse de café le m²

8,70

8,82

 

Location terrain Météo France (60 m²)

152,45

154,54

 

 

 

2007/01/2 - Avances sur subventions :

ü      Le Manège

ü      Le Comité des Œuvres Sociales

ü      Le Centre Socioculturel "l'Alliance"

ü      Le Conservatoire de Musique

ü      Le Centre Communal d'Action Sociale

 

Le Maire informe le Conseil que pour permettre aux cinq associations principales d'assurer leur fonctionnement en toute normalité jusqu'au vote des subventions 2007 qui devrait intervenir en milieu d'année, il est proposé d'accorder à ces associations une avance sur la subvention à venir égale à 50 % de la somme versée au titre de l'année 2006.

 

Madame BERTRAND constate que le Comité des Œuvres Sociales de la Ville de Givet reçoit une subvention municipale de 30 000 €, ce qui est une somme conséquente. Elle s'interroge sur les missions de ce Comité car, s'il agit en matière de loisirs, de voyage, il ne paraît pas intervenir pour les membres du personnel en difficulté, et dont les demandes sont traitées par le C.C.A.S. S'il n'existe effectivement pas de mission d'aide, elle considère qu'il faudrait changer la dénomination de l'association.

 

Madame JORIS souhaite attirer l'attention du Conseil Municipal sur le montant alloué par rapport au  nombre croissant des agents adhérents actifs et retraités, et met en avant tout l'intérêt de l'action de ce C.O.S., qui a déjà eu des actions de solidarité au bénéfice d'agents en difficulté.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§         décide d'accorder une avance sur subvention aux associations suivantes :

 

ü      le Manège.............................................................................. 80 876,75 €

ü      le Comité des Œuvres Sociales............................................... 15 124,50 €

ü      le Centre Socioculturel "l'Alliance" ......................................... 71 722,50 €

ü      Le Conservatoire de Musique............................................... 18 815,00 €

ü      Le Centre Communal d'Action Sociale .................................. 32 500,00 €

 

§         autorise le Maire à émettre les mandats correspondants.

 

Les Maires Adjoints et Conseillers Municipaux siégeant dans les Conseils d'Administration des Associations n'ont pris part ni au débat, ni au vote pour ce qui les concerne.

 

2007/01/3 - Subvention au Lion's Club pour l'organisation d'un concert à l'Eglise Notre-Dame le 31 mars 2007 pour soutenir l'Action Solidarité Ardennes Alzheimer.

 

Le Maire informe le Conseil que le Lions Club de Givet envisage d’organiser une nouvelle manifestation pour soutenir l’action Solidarité Ardennes Alzheimer. Un concert de Gospel sera donné à l’Eglise Notre-Dame à Givet le samedi 31 mars 2007. En complément des fonds qui seront recueillis, le Lions Club sollicite une subvention municipale de 2 000 €.

 

Suite à la demande de précisions faite par Monsieur RICHARD lors de la réunion de la Commission des Finances, Monsieur DELATTE donne lecture des résultas de cette action depuis 2003, communiqués par Monsieur Alain VANDEVELDE. Ce dernier a d'ailleurs eu un contact direct avec Monsieur RICHARD. Ils font apparaître un bénéfice global de 44 698,51  € pour les 4 concerts donnés, sur lequel une somme de 10 500 € a déjà été investie à la Résidence Val de Meuse et à l'hôpital de Fumay. Le solde de 34 198,51 € a été placé sur un compte bloqué de la Fondation du Lion's Club. Il servira exclusivement aux centres d'accueil de jour qui seront créés dans l'avenir, et sera majoré d'une participation de la Fédération à hauteur de 10 %.

 

Monsieur MASSETTE ne souhaite pas revenir sur le débat de l'année dernière à ce sujet. S'il est d'accord sur la démarche du Lion's Club, il n'approuve pas l'appel fait à des professionnels rémunérés. Il considère que la prestation de professionnels concourt à maintenir un certain standing du Lion's Club. Il suffirait à des amateurs de se produire bénévolement, la totalité des bénéfices pouvant ainsi être versée sur ce compte bloqué. Monsieur MASSETTE réaffirme que ce concert ne s'adresse qu'à une certaine partie de la population.

 

Monsieur DELATTE répond que la venue d'un groupe renommé est une garantie de succès et donc de rentrées d'argent.

 

Monsieur RICHARD s'interroge sur les fonds réellement recueillis lorsqu'on enlève le montant des subventions allouées.

 

Monsieur DELATTE lui répond qu'en tout état de cause, le montant des aides accordées est supérieur à celui de la prestation.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis favorable de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à la majorité [5 contre : Mesdames Claudine BERTRAND, Yvette ROMAIN (par pouvoir à Monsieur Jean-Denis MASSETTE), Marylise LAURENT, Messieurs Marcel RICHARD, Jean-Denis MASSETTE]

 

§         décide d’accorder au Lions Club de Givet une subvention de 2 000 € pour l'organisation d'un concert à l'Eglise Notre-Dame, le 31 mars 2007, pour soutenir l'Action Solidarité Ardennes ALZHEIMER.

 

2007/01/4 - Acquisition de terrains aux Consorts DELCOURT, au lieu-dit "Lomat", dans le cadre de la protection de GIVET contre les inondations.

 

Le Maire rappelle que, dans le cadre de la réalisation du nouveau barrage à clapets situé en aval du barrage à aiguilles actuel, le Conseil Municipal, dans sa séance en date du                      15 décembre 2006, a autorisé le Maire à signer avec la SAFER une promesse de vente concernant l'acquisition de surfaces foncières nécessaires à sa réalisation, propriétés de Messieurs BRUCE, DESMANET et KLOECK.

 

En parallèle, la Ville de GIVET a mené des négociations à l'amiable avec d'autres propriétaires, dont les Consorts DELCOURT qui possèdent les propriétés situées lieu-dit "Lomat", cadastrées AB 58, 63, 64 et 67, également nécessaires à ce projet.

 

Le Maire propose donc d'acquérir les parcelles des Consorts DELCOURT, à savoir :

 

-       AB 58 pour 3 098 m²,

-       AB 63 pour 1 929 m²,

-       AB 64 pour 1 731 m²,

-       AB 67 pour 1 190 m².

 

soit une surface totale de 7 948 m², au prix de 0,30 €/m², conforme à l'estimation du Service du Domaine, soit un total de 2 384,40 €, correspondant à l'indemnité principale. Il convient d'ajouter une indemnité de réemploi d'un montant de 20 % de l'indemnité principale, soit 476,88 €, ainsi que les frais d'acte.

 

Le Maire informe, par ailleurs, que d'autres accords sont attendus pour les propriétés des Consorts PIROT et de Monsieur VANDERSTEGEN.

 

Monsieur RICHARD souhaite savoir où va se situer le nouveau barrage, et si il y aura des emprises foncières côté belge.

 

Monsieur WALLENDORFF indique que le barrage prendra probablement appui au niveau de la parcelle 26, et que cet aménagement se situera uniquement sur le territoire français. Monsieur RICHARD regrette l'état catastrophique du chemin, à partir du cimetière Saint-Roch. Monsieur WALLENDORFF partage tout à fait son point de vue sur ce chemin de la responsabilité de l'Etat (SNNE). Il souhaite obtenir la réhabilitation de ce chemin dans le cadre des travaux d'aménagement du nouveau barrage.

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis favorable de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§         décide l'acquisition de parcelles de terrains situées lieu-dit "Lomat", appartenant aux consorts DELCOURT, cadastrées AB 58, 63, 64 et 67, pour une surface totale de 7 948 m², et un montant global de 2 384,40 € (7 948 m² x 0,30 €), conforme à l'estimation du Service du Domaine en date du 28 décembre 2006. A cette indemnité principale seront ajoutés une indemnité de réemploi d'un montant de 20 %, soit 476,88 €, ainsi que les frais d'acte.

 

§         autorise le Maire à signer l'acte notarié à intervenir.

 

 

2007/01/5 - Cession d'une partie de parcelle BD 374, située rue des Trois Fourchettes.

 

Le Maire expose que, par délibération en date du 12 novembre 2003, le Conseil Municipal a décidé d'acquérir plusieurs parcelles, propriétés de la société Tréfimétaux, rue des 3 Fourchettes, cadastrées BE 66, 69, 254, BD 1, 313 et 374 pour une surface totale de 31 a 49 ca. Monsieur et Madame Franck GOFFETTE, 40 rue d'Altkirch, ont fait part de leur souhait d'acquérir une partie de la parcelle BD 374, située à l'angle de la rue des 3 Fourchettes et de la rue d'Altkirch. Une délimitation parcellaire a été réalisée par Monsieur VILLEMIN, géomètre, permettant d'établir la surface à vendre à Monsieur et Madame Franck GOFFETTE, à 1 a 14 ca.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis favorable de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§         décide de céder à Monsieur et Madame Franck GOFFETTE une partie de la parcelle cadastrée BD 374, sise à l'angle de la rue des 3 Fourchettes et de la rue d'Altkirch, pour une surface de 114 m², au prix de 1,52 € le m², frais de géomètre, d'acte et quote-part sur les frais initiaux réglés par la Ville en sus pour les acheteurs.

 

§         autorise le Maire à signer tous actes à intervenir pour régularisation de la vente.

 

 

2007/01/6 - Acquisition d'une partie de parcelle de terrain, cadastrée BE 209, située route de Bon Secours.

 

Le Maire rappelle que, lors des différents Conseils Municipaux qui se sont tenus en 2003, 2004 et 2005, l'Assemblée Délibérante a eu à délibérer sur l'acquisition de différentes parcelles de terrain dans la perspective de créer un lotissement communal dans le quartier de Bon Secours.

 

Aujourd'hui, dans la même optique, l'opportunité d'acquérir une partie de la parcelle de terrain, cadastrée BE 209, pour une contenance de 463 m², située dans ce secteur se présente, propriété contiguë à la parcelle communale cadastrée BE 208, au prix de 8 € le m², prix identique à celui pratiqué pour les acquisitions antérieures dans ce secteur, frais en sus à la charge de la Ville de GIVET.

 

Madame BERTRAND souhaite savoir à nouveau s'il s'agit de logements sociaux.

 

Monsieur WALLENDORFF répond à nouveau par la négative. Il s'agit en fait d'un lotissement d'accession à la propriété.

 

Madame BERTRAND constate que des barres H.L.M ont été démolies, entraînant la suppression de logements sociaux rue de l'Hôpital.

 

Monsieur WALLENDORFF précise que ces logements ont été démolis par Espace Habitat, qui ne trouvait plus de locataires. Ces logements, aménagés dans les années 70, étaient alors très attractifs et répondaient aux besoins du moment : sanitaires, eau courante, chauffage central. Aujourd'hui, ce type de logement ne correspond plus aux attentes de la population, ce qui explique la politique d'Espace Habitat de poursuivre un programme de démolition ; exemple des 15 à 20 logements qui vont être détruits prochainement dans le quartier de Mon Bijou, avec un projet de résidentialisation.

 

Monsieur MASSETTE rappelle la position de la liste d'Opposition, favorable aux opérations sous maîtrise d'œuvre communale, pour des logements sociaux gérés par la Commune ou par Espace Habitat.

 

Monsieur WALLENDORFF rappelle que ce n'est pas la position de la Municipalité, et précise que la Ville respecte les critères imposés en matière de logements sociaux (24 % sur Givet). Il ajoute que la Ville souhaite, à cet endroit, voir réaliser un lotissement d'accession à la propriété, et que, parallèlement, un projet de lotissement est mené avec l'OPAC dans un autre endroit. Monsieur WALLENDORFF indique qu'il existe suffisamment de logements locatifs dans le secteur Bon Secours, et qu'il est tout à fait souhaitable de mixer l'habitat locatif social avec l'habitat individuel.

 

Monsieur MASSETTE constate que le projet OPAC est excentré, et que les logements sociaux vont donc se trouver en périphérie de Givet.

 

Monsieur WALLENDORFF répond que la route de Beauraing ne sera pas un quartier excentré de Givet, mais bien au contraire un des plus beaux pôles de Givet : Centre Aqualudique, Centre Commercial, zone d'habitat, proximité d'un groupe scolaire, etc...

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après avis favorable de la Commission des Finances, après en avoir délibéré, à la majorité [5 contre : Mesdames Claudine BERTRAND, Yvette ROMAIN (par pouvoir à Monsieur Jean-Denis MASSETTE), Marylise LAURENT, Messieurs Marcel RICHARD, Jean-Denis MASSETTE] :

 

§         décide l'acquisition pour partie de la parcelle BE 209, sise quartier de Bon Secours, pour une superficie de 108 m², au prix de 8 € le m², frais d'acte en sus à la charge de la Ville, ainsi que les frais de division,

 

§         autorise le Maire à signer tous actes à intervenir, pour régularisation de la Ville.

 

 

2007/01/7 - Dotation Globale d'Equipement (DGE) : programmation 2007. Demande de subvention.

 

Monsieur WALLENDORFF revient sur le classement du dossier Fort Condé, en pôle d'excellence rurale (P.E.R), rendu possible grâce à une intervention particulièrement soutenue de Monsieur Boris RAVIGNON, Conseiller Technique auprès du Ministre de l'Intérieur,  et de Monsieur Jean-Luc WARSMANN, Député des Ardennes siégeant à la Commission d'Attribution, et qui a défendu en deuxième présentation les 4 dossiers ardennais, notamment le nôtre, en obtenant qu'il soit classé premier.

 

Monsieur MASSETTE comprend que le développement du Fort Condé est une compétence à transférer à la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse, au même titre que le Parc Saint-Joseph à Fumay, dans le but de concentrer ce type d'action sur un même maître d'ouvrage.

 

Monsieur WALLENDORFF répond qu'en tout état de cause, la Ville de Givet ne peut financer une opération de cette ampleur. Il est logique qu'au-delà de l'investissement, la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse en assure le fonctionnement.

 

Vu l'avis favorable de la Commission des Finances, après en avoir délibéré :

 

§         confirme, à l'unanimité, la présentation au titre de la DGE 2007, des dossiers suivants :

 

1.      La restructuration d'un ensemble d'immeubles situés 2, 4, 6 et 8, rue Calmette permettant l'extension du Centre SocioCulturel l'Alliance pour un montant global                   de 735 963,20 € TTC comprenant l'acquisition nécessaire de l'immeuble 6, rue Calmette (délibération du 30/11/2006),

2.      La construction d'un préau à l'école maternelle Charles de Gaulle pour un montant de 58 239,12 € TTC (délibération du 30/11/2006),

3.      La réhabilitation d'un logement à l'école maternelle Bon Secours pour un montant de 114 827,78 € TTC (délibération du 30/11/2006)

 

§         décide, à l'unanimité, de présenter une opération supplémentaire :

 

4.      la deuxième tranche de la réhabilitation de l'immeuble 24, rue Oger, destiné à accueillir les bureaux de VNF pour un montant de 142 457,10 € TTC.

 

§         décide, à la majorité [2 contre : Madame Claudine BERTRAND, Monsieur Marcel RICHARD ; 3 abstentions : Mesdames Yvette ROMAIN (par pouvoir à Monsieur Jean-Denis MASSETTE), Marylise LAURENT, Monsieur Jean-Denis MASSETTE] de présenter une autre opération supplémentaire :

 

5.      l'acquisition d'un immeuble situé 5, quai de Rancennes, cadastré AS 91 pour un montant de 60.000 € TTC, frais compris. Cet immeuble est situé à proximité immédiate de la Porte de Rancennes, pour laquelle un projet de réaménagement global est à l'étude, dans la perspective d'améliorer la sécurité et de mettre en valeur le site.

 

 

2007/01/8 - Prise de Compétence de la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse pour le fonctionnement de l'équipement touristique structurant du Fort Condé à Givet.

 

Vu l'arrêté préfectoral n° 2000-488 du 26 octobre 2000 décidant le transfert à la Communauté de la compétence de l'aménagement du Fort Condé à Givet, uniquement pour l'investissement,

 

Vu la délibération n° 2005-04-039 du 13 avril 2005 par laquelle le Conseil de Communauté a approuvé l’Avant-Projet Définitif de la réhabilitation à des fins touristiques du Fort Condé à Givet tel que présenté par le Cabinet BIZOUARD-PIN, ainsi que le montant des travaux de cet aménagement fixé à 6 098 240 € HT, soit 7 293 495 € TTC,

 

Considérant la labellisation du Fort Condé en Pôle d’Excellence Rurale par décision du Premier Ministre le 7 décembre 2006,

 

Considérant les opportunités de coopération transfrontalière offertes par ce projet,

 

Vu la délibération n° 2006-12-226 du 20 décembre 2006, par laquelle le Conseil de Communauté a décidé de transformer le Fort Condé à Givet en équipement touristique structurant pour un coût, honoraires divers compris estimé à 9 M € TTC environ, et demandé à Madame la Préfète des Ardennes la prise de compétence par la Communauté du fonctionnement de cet équipement touristique structurant,

 

Vu l’article L. 5211-20 du Code Général des Collectivités Territoriales relatif aux modifications statutaires des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale,

 

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§         accepte que la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse prenne la compétence du fonctionnement du Fort Condé à Givet,

 

§         définit cette compétence comme étant désormais intégralement exercée par la Communauté de Communes, donc exclusivement d’intérêt communautaire,

 

§         prend acte du fait que cette prise de compétence s’accompagnera d’une mise à disposition par la ville de Givet du Fort à la Communauté.

 

 

2007/01/9 - Modification de la composition des Commissions ci-dessous :

-        Commission des Sports

-        Commission des Travaux

-        Commission de l'Urbanisme

-        Commission d'Appel d'Offres

 

Suite au décès de Monsieur Alain WAUTHIER, et à la nécessité de le remplacer dans différentes Commissions, le Conseil Municipal, à l'unanimité :

 

§      arrête la composition de la Commission des Sports de la façon suivante :

 

1.      Claude WALLENDORFF

2.      Dominique HAMAIDE

3.      Gérard TASSIN

4.      Robert ITUCCI

5.      Alain PRESCLER

6.      Djida DJADEL

7.      Michel PORCELLI

8.      Jean-Marc LACAILLE

9.      Marylise LAURENT

 

 

 

§      arrête la composition de la Commission des Travaux de la façon suivante :

 

1.      Claude WALLENDORFF

2.      Robert ITUCCI

3.      Alain PRESCLER

4.      Pierre BEQUET

5.      Michel PORCELLI

6.      Dominique HAMAIDE

7.      Jean CHIROUZE

8.      Jean-Marc LACAILLE

9.      Farid LALLALI

 

§      arrête la composition de la Commission Urbanisme de la façon suivante :

 

1.      Monsieur Claude WALLENDORFF

2.      Madame Anne-Marie JORIS

3.      Monsieur Robert ITUCCI

4.      Madame Christine DUCHOSAL

5.      Monsieur Pierre BEQUET

6.      Monsieur Joël DEVOUDELLE

7.      Monsieur Alain PRESCLER

8.      Madame Marylise LAURENT

 

§      désigne,  à la Commission d'Appel d'Offres, Monsieur Alain PRESCLER titulaire et Madame Anne-Marie JORIS suppléante. La Commission est désormais composée comme suit :

 

            Monsieur WALLENDORFF, Président de Droit

 

Titulaires

Suppléants

Robert ITUCCI

Michel PORCELLI

Alain PRESCLER

Anne-Marie JORIS

Noëlle COSTE

Christine DUCHOSAL

Pierre BEQUET

Jean CHIROUZE

Marcel RICHARD

Jean-Denis MASSETTE

 

 

2007/01/10 - Véolia : mesures de dépôt de garantie

 

Le Maire rend compte des pratiques de Véolia en matière de dépôt de garantie relatif aux ouvertures de compteurs. Depuis décembre 2004, la Direction de Véolia a décidé d'instaurer un dépôt de garantie, dont le montant est aujourd'hui fixé à 129,83 €.

 

Cette dépense, pour les familles, est conséquente et, cumulée aux autres frais liés à un emménagement (ouvertures d'autres compteurs, caution de 2 mois de loyers, coût de l'emménagement,…), elle devient, pour les familles les plus précaires, une dépense très difficile à honorer.

 

Le Conseil Municipal, cet exposé entendu, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§      demande à Véolia de supprimer purement et simplement le dépôt de garantie, pour revenir à la situation antérieure à décembre 2004, où aucune garantie n'était demandée à l'ouverture du compteur.

 

Monsieur RICHARD rappelle que lors du précédent Conseil un courrier de protestation devait être envoyé à la Direction de Véolia au sujet des relances publicitaires d'adhésion à une garantie de maintenance.

 

Monsieur WALLENDORFF  confirme que le nécessaire a été fait. La réponse de Véolia n'est pas encore parvenue.

 

Il conclut en indiquant qu'une réunion est programmée prochainement avec la société Véolia pour évoquer les pratiques que la Municipalité et l'ensemble du Conseil Municipal contestent.

 

 

2007/01/11 - Médicalisation d'urgence : motion du Conseil Municipal.

 

En ouverture de débat, Monsieur MASSETTE indique qu'il n'arrive pas à comprendre les raisons pour lesquelles on fait appel à Fumay alors que sur Givet et Vireux, les structures existent. Les délais d'intervention sont donc rallongés. Monsieur MASSETTE ajoute qu'il rejoint, sur ce point, le discours du Maire fait lors de la cérémonie des vœux aux personnalités. Il y a là un problème de responsabilité, y compris municipale, et il faut s'interroger pour savoir ce qui pourrait être fait pour que cela change.

 

Monsieur PORCELLI rappelle le mode opératoire qui s'applique lorsqu'une personne est blessée sur la voie publique. Le numéro à composer est le 18 : les pompiers se déplacent. S'il s'agit d'une personne à domicile, c'est le SAMU qui intervient. S'il y a détresse vitale, le SAMU se déplace et peut alerter aussitôt les pompiers, plus proches et plus disponibles que le SAMU. Le malade est dirigé vers l'établissement de soins par le médecin régulateur.

 

Monsieur MASSETTE précise qu'il s'agit là de cas théoriques simples. Il ajoute qu'en situation différente, crise cardiaque par exemple, la lourdeur du système inquiète les habitants de Givet.

 

Monsieur WALLENDORFF indique que, lorsque l'on compose le 18 au sujet d'un problème de santé, l'appel est automatiquement basculé sur le Centre de Régulation de l'Alerte où le planton vous interroge sur le malade avant de vous diriger vers le médecin régulateur. Ce dernier vous pose également toute une série de questions. Il s'efforce généralement de ne pas envoyer les pompiers. Il envoie le véhicule du SMUR de FUMAY, qui est unique et qui, s'il est parti sur Bourg-Fidèle, par exemple, oblige à attendre son retour. Si les délais sont trop longs, le médecin régulateur peut envoyer le VSAB des pompiers et ensuite l'ambulance privée de garde, en espérant qu'elle n'ait pas déjà été sollicitée sur un autre transport.

 

Monsieur WALLENDORFF considère qu'il n'est pas possible d'avoir localement un service d'urgences performant pour une population de seulement 10 000 habitants sur un territoire limité. Pour lui, il est donc préférable d'avoir un tel centre à 23 kilomètres seulement de Givet à Dinant, où des services et des praticiens compétents sont à la disposition des malades. Il ne faut pas oublier que c'est bien avant la fermeture de la clinique de GIVET, fin 2003, que le service du 15 n'y envoyait plus les urgences (depuis mai de la même année).

 

Monsieur WALLENDORFF ajoute que le malade (ou sa famille) peut exiger d'être dirigé vers Dinant plutôt que vers Fumay, et inversement. Toutes les communications téléphoniques avec le 15 sont enregistrées, il faut s'en souvenir, et ne pas hésiter à saisir la justice en cas de défaillance du 15.

 

Il conclut en soulignant que Givet dispose de 3 médecins pompiers tout comme Vireux-Wallerand et FUMAY. De plus, notre territoire dispose de 5 VSAB.

 

Des précisions sont données sur le rapport du Maire au sujet des gardes concomitantes des médecins sur Givet et Fumay. Les médecins du cabinet médical de Givet souhaitaient pouvoir assurer leurs gardes à Fumay et faire appel à des remplaçants pour assurer les gardes à Givet répondant ainsi aux attentes de leurs patients. Ce projet a été refusé par le Conseil de l'Ordre des Médecins, malgré les engagements pris devant le Directeur de Cabinet du Préfet à FUMAY.

 

Monsieur WALLENDORFF propose de prendre une motion pour dénoncer l'absence de suites données par les Services de l'Etat (Préfecture et DDASS) aux réunions qui s'étaient tenues à Givet. Une table ronde devait être organisée par la Préfecture avant fin 2006 pour débattre de cet important problème des urgences, ce qui n'a pas été fait.

 

Considérant que, depuis plusieurs mois, les gardes de médecins généralistes et de pharmaciens ne sont plus assurées sur les cantons de Fumay et de Givet,

 

Considérant les conséquences que ce système entraîne pour les personnes victimes de pathologies diverses avec les complications qui peuvent en découler,

 

Considérant l'allongement des délais d'intervention lié au temps passé au téléphone avec le Centre de Régulation de l'Alerte pour les problèmes médicaux, le temps de transport pour les évacuations sur les centres hospitaliers ou pour retirer des médicaments en pharmacie,

 

Considérant que, lors de réunions organisées avec les services de l'Etat – Préfecture et DDASS –, il avait été décidé de la tenue, avant fin 2006, d'une table ronde pour débattre de cet important problème des urgences, table ronde qui n'a pas été organisée,

 

Le Conseil Municipal, à l'unanimité :

 

§      demande à Madame la Préfète des Ardennes d'organiser, dans les délais les plus courts, une table ronde avec les différents responsables politiques des cantons de Givet, Fumay, Revin, le Président de la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse, les Maires des communes concernées, les partenaires sociaux et les responsables de santé pour réfléchir sur la problématique de l'urgence de proximité.

 

 

 

2007/01/12 - Création de deux postes d'Attaché Principal.

 

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, à l'unanimité :

 

§         décide de créer deux postes d'Attachés Principaux à temps complet.

 

 

 

 

Claude WALLENDORFF

Gérard DELATTE

Christine DUCHOSAL

Anne-Marie JORIS

Béatrice LE GUEN

Jean CHIROUZE

Dominique HAMAIDE

Marie-Claude RIQUET

Catherine LAURENT

Michel PORCELLI

Dominique CATTANT

Alain PRESCLER

Pierre BEQUET

Françoise ABRAHAM

Noëlle COSTE

Joël DEVOUDELLE

Claudine BERTRAND

Marylise LAURENT

Marcel RICHARD

Jean-Denis MASSETTE